Aller directement au menu principal Aller directement au contenu principal Aller au pied de page

Epidémiologie

Vol. 1 No 1 (2021): MTSI-Revue

Prévalence du diabète et facteurs de risque cardiovasculaire associés dans une population rurale au Burkina Faso

Publiée
2021-02-12

Résumé

Objectifs. Le milieu rural est confronté de nos jours à des changements du mode de vie qui jouent un rôle important dans l’augmentation de la prévalence du diabète sucré et des autres facteurs de risque cardio-vasculaire. Le but de cette enquête était de déterminer la prévalence et les facteurs de risque associés au diabète sucré dans une population rurale du Burkina Faso.
Méthodologie : Nous avons récolté au cours d’une campagne de dépistage volontaire du diabète des variables épidémio-cliniques et mesuré la glycémie capillaire de tous les sujets à jeun de 16 ans et plus dans les communes de la province du Zondoma.
Résultats. Neuf-cent-soixante-dix personnes d’un âge moyen de 49,06 ± 16,97 ans se sont soumises volontairement au test de dépistage. La majorité des personnes avait un âge compris entre 40 ans et 65 ans (48,5 %) et 57,5 % étaient des femmes. La prévalence du diabète sucré était de 5,7 % et 9 % des sujets avaient une glycémie entre 1,10 g/l et 1,26 g/l (hyperglycémie modérée à jeun). Un antécédent familial de diabète a été retrouvé dans 4,3 % des cas. Pour les autres facteurs de risques cardio-vasculaires, 24,3 % de la population était en surcharge pondérale et 23,6 % avait une hypertension artérielle. L’âge (p=0,001), la profession (p=0,015) et l’IMC (p=0,036) étaient significativement associés au diabète.
Conclusion. Le diabète sucré est présent en milieu rural au Burkina Faso avec une proportion non négligeable de pré-diabète. L’âge, la profession et l’IMC sont les principaux facteurs associés.