Aller directement au menu principal Aller directement au contenu principal Aller au pied de page

Clinique

Vol. 1 No 1 (2021): MTSI-Revue

Facteurs de gravité de l’aspergillome pulmonaire en réanimation chirurgicale à l’hôpital Joseph Ravoahangy Andrianavalona, Antananarivo, Madagascar

Publiée
2021-02-18

Résumé

Objectifs. Cette étude rétrospective a pour objectif de recueillir les données épidémio-cliniques, de décrire le profil évolutif et enfin de recenser les facteurs de gravité de la prise en charge post opératoire, en milieu de réanimation chirurgicale, de la chirurgie de l’aspergillome pulmonaire.

Patients et méthodologie. Nous avons étudié les résultats post opératoires de 34 patients ayant été opérés entre juin 2009 et juin 2014, puis admis dans le service de réanimation chirurgicale du Centre hospitalier universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona (CHU-JRA).

Résultats. Nous avons recensé 23 hommes et 11 femmes avec un âge moyen de 42 ± 9,9 ans. Dans 29 % des cas, il s’agissait d’un aspergillome complexe. Le geste chirurgical consistait en une résection segmentaire ou atypique (n=3), une lobectomie (n=21), une bi-lobectomie (n=2), une pneumonectomie (n=7) et une spéléotomie (n=1).

La durée de séjour en réanimation était de 4,5 ± 3 jours. Le taux de létalité global était de 15 %, liée à une détresse respiratoire, au sepsis et aux pathologies sous-jacentes. Les principales complications post-opératoires étaient la pneumopathie, l’œdème aigu du poumon et l’hémorragie.

Conclusion. Les facteurs associés à une complication majeure étaient le score ASA, une altération préopératoire de la fonction respiratoire, la chirurgie en urgence, la poursuite du tabagisme, la ventilation mécanique post-opératoire, le saignement, une hyperleucocytose et la durée de l’intervention chirurgicale.