Aller directement au menu principal Aller directement au contenu principal Aller au pied de page

Santé publique

Vol. 1 No 1 (2021): MTSI-Revue

Prévalence et déterminants de l’infection à Chlamydia trachomatis chez les femmes consultant en centres de dépistage à la Réunion : une étude transversale

DOI
https://doi.org/10.48327/mtsibulletin.n1.2021.69
Publiée
2021-03-15

Résumé

Introduction. L’infection à Chlamydia trachomatis (CT) est l’infection sexuellement transmissible (IST) bactérienne la plus répandue dans le monde. Souvent asymptomatique, elle peut mener à des complications significatives chez les femmes. L’objectif de cette étude était de déterminer la prévalence du CT en centre de dépistage à la Réunion et d’explorer les déterminants de cette infection.

Méthode. Enquête transversale comprenant un questionnaire anonyme et une PCR par auto-écouvillon génital mené chez les femmes consultant dans deux centres de dépistage à la Réunion au cours d’une année.

Résultats Parmi les 620 femmes testées, la prévalence du CT était de 6,6 % (IC 95 % [4,7-8,6]). La prévalence maximale par classe d’âge se situait entre 12 et 17 ans avec une prévalence de 14,3 % contre 7,5 % chez les 18-24 ans et 3,9 % chez les 25-67 ans (p=0,003). Les facteurs de risques étaient le jeune âge (p=0,02), un premier rapport sexuel entre 11 et 14 ans (p=0,01), une absence d’antécédent de dépistage (p=0,02) et les motifs de consultation « infidélité du partenaire » (p=0,01) et « partenaire infecté » (p=0,02).

Conclusion. La prévalence du CT chez les mineures réunionnaises est élevée. Un dépistage plus systématique et un renforcement de la sensibilisation aux IST chez eux semblent primordial.